Alinghi remporte le Grand Prix de Clôture et le championnat 2017

Alinghi a remporté le Grand Prix de clôture de la SNG devant Ylliam – Comptoir Immobilier et Realteam. Le vainqueur confirme par là même sa victoire indiscutable du D35 Trophy 2017

En remportant le dernier Grand Prix de la saison, Alinghi signe une remarquable victoire sur le D35 Trophy. Le voilier remporte en effet l’ensemble des Grand Prix ainsi que le Bol d’Or Mirabaud. Seule la Genève-Rolle-Genève lui échappe d’une petite seconde.

Vendredi, le séchard s’est un peu fait attendre. La flotte est partie sur l’eau en milieu d’après-midi, alors qu’un flux de nord de 6-8 noeuds s’installait timidement. Profitant de cette situation, le comité a pu enchaîner les régates les unes après les autres et lancer finalement cinq belles courses, dans des conditions idéales. Alinghi s’est imposé sur l’ensemble des manches, laissant ses adversaires s’expliquer derrière lui. Ylliam – Comptoir Immobilier qui a grillé son joker à la première manche, a très vite retrouvé son rythme et signe trois deuxièmes places. Realteam, qui termine troisième du jour, réalise également une belle opération, toutefois ponctué de deux courses moyenne. Mobimo, quatrième vendredi en fin de journée a démontré son potentiel avec une belle régularité. Swisscom qui le talonnait d’un point est aussi resté très régulier, entre la quatrième et cinquième place.

Le deuxième jour, le séchard était aussi attendu, mais ne s’est jamais réellement levé. Les D35 sont partis sur le plan d’eau vers 15h afin d’être prêt à partir en cas d’amélioration de la situation. Un léger flux de nord-est s’est doucement posé vers 15h30, et Benoit Deutsch, président du comité de course, a saisi l’opportunité pour lancer une régate dans du tout petit temps. Zen Too a remporté cette unique manche du jour, devant Swisscom et Racing Django. Alinghi réalise une contre-performance, sans réelle importance sur le classement, puisque la plus mauvaise manche peut être biffée.

Au niveau du classement du D35 Trophy, Ylliam – Comptoir Immobilier gagne un rang grâce à cette dernière épreuve et termine deuxième du championnat. Zen Too reste sur le podium, mais sur la dernière marche.

Ils ont dit:

Ernesto Bertarelli (Alinghi)1er du D35 Trophy 2017: « À une seconde nous aurions pu remporter toutes les manches du championnat, puisqu’il nous manque la Genève-Rolle-Genève. Mais nous remportons tous les Grands Prix, c’est une très belle saison. Ça fait trois ans que nous naviguons ensemble, et chaque année c’est toujours un petit peu mieux, nous connaissons très bien notre bateau. Mais rien n’est jamais gagné. Le niveau est très élevé, et la moindre erreur se paie, nous l’avons vu cet après-midi. »

Bertrand Demole (Ylliam – Comptoir Immobilier) 2ème du D35 Trophy 2017: « Nous étions super-contents d’être sur le podium qui était notre objectif en début de saison. Il y avait la deuxième place à prendre lors de ce Grand Prix et nous l’avons saisie. L’équipe est stable, et ça fait trois ans qu’on navigue ensemble, et il faut cette stabilité et les bonnes personnes au bon endroit pour réussir. »

Fred Le Peutrec (Zen Too) 3ème du D35 Trophy 2017: « Nous sommes contents de finir sur le podium, mais c’est un peu frustrant de perdre la deuxième place sur cet évènement. Mais globalement, en regard du temps que nous passons à bord, nous pouvons être très satisfaits de notre classement. »

Jan Eckert (Racing Django) 4ème du D35 Trophy 2017: «Nous avons fait d’excellent progrès, qui sont le fruit d’un énorme travaille. L’équipage est constitué d’Alphas, et ce n’est pas facile de les faire travailler tous ensemble. Les coachs nous ont vraiment aidés en ce sens. Le niveau est très serré, nous étions derniers l’an dernier, 4ème cette année. C’est très satisfaisant. »

Julien Monnier (Swisscom) 5ème du D35 Trophy 2017: « Notre sentiment est que la communication est relativement compliquée, nous n’avons pas encore trouvé toutes les clés. Nous manquons encore de régularité aux avants postes pour être sur le podium. Mais nous savons que le potentiel est là. Nous allons travailler nos points faibles, et serons là l’an prochain pour tenter de faire mieux. »

Christian Wahl (Mobimo) 6ème du D35 Trophy 2017: « Nous avons eu des hauts et des bas, et avons procédé à plusieurs changements pour faire évoluer l’équipe. Nous avons trouvé maintenant un équilibre de communication que nous n’avions jamais atteint. La performance s’améliore, et ça c’est très positif, ce que je veux retenir de cette saison. Nous sommes prêts pour attaquer 2018 avec des bonnes bases. »

Nicolas Grange (Okalys) 7ème du D35 Trophy 2017: « Pour moi, c’est une page qui se tourne. Cette saison nous a permis de poser les bases d’un nouveau projet pour l’an prochain. Arnaud Grange, qui a barré une partie des courses en deuxième partie de saison, va petit à petit reprendre le bateau avec une équipe de jeune. Nous allons faire les choses dans l’ordre, sans prendre de risques. Ils seront accompagnés pour gérer cette transition. »

Esteban Garcia (Realteam) 8ème du D35 Trophy 2017: « C’était une saison en demi-teinte, avec une belle progression tout au long de l’année. Terminer sur le podium est une belle récompense, et c’est de bon augure pour l’année prochaine. Notre objectif était de progresser avec une nouvelle équipe, et il est atteint. »

Lloyd Thornburg (Phaedo squared) 9ème du D35 Trophy 2017 : « Nous commençons à comprendre les potentiels de progression, sur les réglages et les manœuvres. Nous avons vraiment aimé cette première saison. Le niveau est élevé, mais nous trouvons petit à petit le moyen de nous rapprocher du peloton sur certaines courses. Nous serons là l’an prochain, et espérons bien sûr progresser. »

Domination sans appel d’Alinghi

Alinghi a dominé la première journée de régate du Grand Prix de Clôture cet après-midi à la SNG. En remportant cinq des cinq courses disputées, Ernesto Bertarelli et ses hommes ont réalisé un sans-faute, laissant leurs adversaires s’expliquer entre eux.

La flotte est partie sur l’eau en milieu d’après-midi, alors que le séchard se posait doucement. Un flux de nord de 6-8 noeuds s’est finalement installé de manière assez stable, permettant au comité d’enchaîner les régates les unes après les autres.

Et si le leader du jour n’a jamais été inquiété. La bataille a été largement plus disputée derrière lui. Ylliam – Comptoir Immobilier a en effet grillé son joker à la première manche, avant de retrouver son rythme de croisière avec trois deuxièmes places. Realteam, qui termine 3ème du jour, réalise également une belle journée, toutefois ponctué de deux courses moyenne. Mobimo, quatrième ce soir, a démontré son potentiel avec une belle régularité. Swisscom qui le talonne d’un point est aussi resté très régulier, entre la quatrième et cinquième place.
Okalys et Racing Django, respectivement sixième et septième ne sont pas très loin derrière le peloton de tête. Zen Too, deuxième du championnat, fait par contre une assez mauvaise journée, puisqu’il se retrouve à la huitième place. Phaedo Squared, qui fait quand même deux courses de 7ème, ferme la marche.

Demain, six courses peuvent encore être disputées, ce qui laisse le jeu passablement ouvert. Le briefing est prévu à 10h15, et la première régate pourra être lancée dès 11h30.

Finale du D35 Trophy ce week-end à la SNG

La dernière épreuve du D35 Trophy se dispute ce week-end à la Société Nautique de Genève. Et si le championnat est déjà gagné par Alinghi, le suspens reste entier pour la suite du classement.

La finale du D35 Trophy, le Grand Prix de clôture de la SNG, promet d’être âprement disputée, au vu des écarts particulièrement serrés entre les concurrents pour le classement du championnat.

Si la victoire d’Alinghi est acquise, avec seulement six points au classement général. Il n’en est rien pour la seconde place. Zen Too affiche en effet 17 points, alors que son poursuivant direct Ylliam – Comptoir Immobilier en totalise 19. Bertrand Demole et sa dream team, composée de Pierre Pennec, Mathieu Richard, Théva Plichard, Thierry Briend et Alexis Rochat vont tout faire pour tenter gagner trois points. Même si la tâche paraît difficile, elle reste de l’ordre du possible.

Guy de Picciotto, accompagné de sa non-moins excellente équipe qui compte: Fred Le Peutrec, Emmanuel le Borgne, Philippe Gildas, Christophe Lassègue et Franck Citeau (qui rejoint l’équipe en remplacement pour cette dernière épreuve), va évidemment faire barrage pour défendre son rang.

Au pied du podium qui est déjà scellé dans le désordre, la lutte va également être acharnée. Racing Django, mené par Yann Eckert, avec notamment Yvan Ravussin et Fabien Henry à bord, a réalisé une magnifique progression pour la deuxième partie de saison. Avec 28 points, le propriétaire Zurichois espère bien rester 4e. Swisscom de Julien Monnier barré par Mathieu Souben a quant à lui 30 points et peut encore remonter. Okalys, qui sera mené ce week-end par Arnaud Grange (15 ans) et Billy Besson peut aussi espérer gagner plusieurs rangs, avec ses 31 points.

Il en va de même pour Mobimo de Christian Wahl. Accompagné notamment du jeune Guillaume Rigot (Ancien Team Tilt), le Genevois septième ce jour peut encore largement progresser au classement final. Realteam d’Esteban Garcia, risque par contre de devoir se contenter de sa 8e place, même si mathématiquement, une remontée est encore possible. Phaedo Squared, de Lloyd Thornburg, va finalement tenter de faire quelques belles courses, afin de progresser en vue de la saison 2018.

Au niveau du programme, les équipages pourront participer à des régates d’entraînement jeudi après-midi. Le départ de la première course officielle pourra être donné dès 11h30 vendredi, et six régates pourront être disputées. Samedi, le planning est identique. La remise des prix du Grand Prix de clôture est prévue à 19h30 et elle sera suivie de la soirée de clôture du D35 Trophy 2017.

Alinghi maître en son jardin

Alinghi s’est imposé ce jour à Crans au terme d’une lutte d’une rare intensité avec Ylliam – Comptoir Immobilier. Il devance son poursuivant direct de seulement un point. Cette victoire lui permet de remporter D35 Trophy 2017, avant même la dernière étape qui se disputera à la fin du mois à la SNG.

Les D35 ont disputé ce week-end l’avant dernière étape du D35Trophy, le Grand Prix Alinghi de Crans. Onze régates ont été disputées durant trois jours, et la lutte a été très serrée à tous les niveaux du classement. Plusieurs places se sont jouées lors de la dernière manche.

La flotte s’est retrouvée le vendredi en début d’après midi pour quelques régates d’entraînement, avant de commencer les deux premières courses officielles à 16h. Bénéficiant de magnifiques conditions, soit du soleil et une douzaine de noeuds de vent, la flotte a largement profité de cette entrée en matière assez musclée. Racing Django, en pleine forme, a remporté la première course, devant Alinghi et Ylliam – Comptoir Immobilier. Ernesto Bertarelli s’est par contre imposé lors de la seconde et dernière manche du jour, devant Zen Too et Ylliam – Comptoir Immobilier, régulier comme un métronome.

La journée du samedi a ensuite été très éprouvante. La pluie est en effet tombée sans discontinuer toute la journée, et le vent a soufflé de manière soutenue, entre 12 et 18 nœuds. Le comité a lancé cinq régates entre 11h et 16h. Plusieurs avaries mineures ont ponctué la journée, imposant des délais entre chaque course.

Les marins étaient exténués et refroidi au terme des régates. Trois manches ont été disputées avec un ris dans la grand-voile. Le vent était par ailleurs très oscillant, et le comité a dû réorienter le parcours à plusieurs reprises. Ylliam – Comptoir Immobilier a réalisé une belle journée, particulièrement régulière. Bertrand Demole et ses hommes ne terminent en effet jamais hors du podium, et comptabilisent même deux victoires ce qui les place à égalité de points avec Alinghi samedi soir. Realteam a aussi signé une belle fin de journée, avec une première place et une deuxième lors des deux dernières courses.

Dimanche, un petit flux de nord-est s’est posé en milieu de journée sur le plan d’eau. Le comité de course a pu lancer quatre régates de petits temps. La lutte acharnée s’est poursuivie entre les deux leaders qui n’ont rien lâché. À égalité de points lors de l’avant dernière course. C’est l’ultime régate du jour qui les a finalement départagés.

« Je salue la performance d’Ylliam » a déclaré Pierre-Yves Jorand, coach et régleur sur Alinghi.  Et de poursuivre: « Nous nous sommes battus durant tout le week-end. Ils sont rapides, malins, ils se placent toujours bien. Ce résultat démontre le niveau exceptionnel de la série. Chaque détail compte, et au final, c’est un petit point qui nous sépare après onze courses. »Bertrand Demole, évidemment un peu déçu explique quant à lui: « Nous avons fait deux erreurs sur la dernière course. Et nous les payons cher. Nous nous sommes trop focalisés sur notre adversaire, et nous n’avons pas vraiment fait notre régate.

Cela dit, c’était un magnifique Grand Prix. C’est un plaisir de jouer la victoire, nous avons bien navigué, et continuons à jouer pour la deuxième place du championnat. » Fred Le Peutrec, barreur de Zen Too, troisième ce jour est également ravi du dénouement de la journée. « Nous sommes contents. Ce Grand Prix est important puisque nous jouons le classement général. Alinghi va évidemment très vite, et ils ont beaucoup d’expérience. Ils ont une petite avance technique. Mais nous nous battons pour la deuxième place, et avons toujours deux points d’avance. C’est très motivant, et tout va se jouer sur la dernière épreuve dans deux semaines. »

Avec cette victoire, Alinghi se retrouve avec onze points d’avance sur le championnat, ce qui lui assure la victoire. L’équipage participera toutefois à la finale, afin d’être présent pour l’ensemble des courses. Zen Too et Ylliam – Comptoir Immobilier vont se battre pour la deuxième et troisième place. Les quatre suivants, soit Racing Django, Swisscom, Okalys et Mobimo, qui évoluent à trois points d’écart vont également se livrer une belle bataille, pour tenter d’obtenir la meilleure place.

La dernière épreuve, le Grand Prix de Clôture de la SNG se disputera à Genève les 22 et 23 septembre prochain.

Sud-ouest et pluie à Crans

La deuxième journée du Grand Prix Alinghi de Crans a été particulièrement éprouvante pour les équipages des neuf D35 présents. La pluie est en effet tombée sans discontinuer toute la journée, et le vent a soufflé de manière soutenue, entre 12 et 18 nœuds. Les équipages ont navigué avec un ris dans la grand-voile, et ont disputé cinq courses. Le vent était très oscillant, et le comité a dû réorienter le parcours à chaque régate. Après les deux superbes manches d’hier, disputées sous un soleil radieux, et dans des airs de cinéma, les équipages ont goûté, en deux jours, à tout ce que le Léman peut proposer. La journée a en plus été ponctuée par quelques incidents techniques
qui ont parfois générés de longues attentes entre chaque régate.
Du point de vue du classement, Alinghi fait un très beau début de journée, avec deux victoires et une troisième place. Les deux dernières courses sont par contre plus difficiles, et le leader du championnat fait une petite contre-performance, avec une sixième et cinquième place.
Ylliam Comptoir Immobilier réalise quant à lui la journée la plus régulière. Bertrand Demole et ses hommes ne terminent en effet jamais hors du podium, et comptabilisent même deux victoires.
Realteam signe aussi une belle fin de journée, avec une première place et une deuxième lors des deux dernières courses.
Au classement général, Alinghi mène toujours les débats, a égalité de points (13) avec Ylliam Comptoir Immobilier. Zen Too est troisième avec dix-neuf points et Racing Django quatrième à un point du podium.
Demain, les airs devraient être beaucoup plus faibles, et le comité tentera de lancer encore quelques régates pour compléter ce Grand Prix Alinghi de Crans. Le premier départ possible est à 11 h 30, et le dernier à 16 heures.

Alinghi à l’honneur au Yacht-Club de Genève

Alinghi a remporté la sixième étape du D35 Trophy, l’Open du Yacht Club de Genève, devant Okalys et Zen Too. Ernesto Bertarelli et son équipe conforte leur avance au classement général du D35 Trophy.

Les concurrents du D35 Trophy viennent terminer la sixième rencontre de la saison. Les conditions ont été difficiles, et si le vent a permis de disputer deux courses vendredi soir, après une session d’entraînement. Il ne s’est jamais stabilisé, ni en force ni en direction, le samedi, obligeant le comité à renoncer à lancer des régates.

Dimanche matin, la situation n’était pas meilleure avec des airs complètement absents. Mais le soleil a permis à une petite brise thermique de se poser doucement en milieu de journée. Benoit Deutsch et son équipe ont envoyé la flotte sur l’eau vers 14h30, pour tenter de profiter de la situation qui semblait se poser. Une première course pu être lancée vers 15h dans un flux de 4-6 nœuds. Il a ensuite fallu être très réactif pour donner un deuxième départ, juste avant l’heure limite de 16h. La seconde course du jour a ainsi pu être disputée dans des airs tout aussi léger, mais bien présents et suffisamment constants pour que la régate soit équitable.

Alinghi et Zen Too ont gratifié les observateurs d’un magnifique duel lors de la seconde course, en franchissant la porte au vent exactement en même temps, chacun d’un côté. Au final, Zen a pris l’avantage, et remporte la dernière épreuve du jour.

Le comité a pu lancer quatre courses durant le week-end, ce qui a contenté tout le monde, puisqu’à partir ce seuil, la plus mauvaise régate peut être biffée du classement.

« Je suis vraiment content de renaviguer avec mon équipe » a commenté Ernesto Bertarelli, ravi de son résultat. « Je n’étais pas à bord pour le Bol d’Or Mirabaud, et ils ont fait plusieurs courses en GC 32 durant l’été. C’est un vrai plaisir de pouvoir revenir et d’être tout de suite dans la compétition, en signant un résultat comme celui-ci. Je salue aussi l’arrivée d’Arnaud Grange sur Okalys, qui fait une très belle course. Je suis content de voir que des jeunes talentueux rejoignent des équipes. »

Arnaud Grange, âgé de seulement quinze ans et qui barrait son premier Grand-prix sur Okalys, est évidemment très fier de ce premier résultat. « Ça n’a pas été facile, a-t-il relevé. Les airs étaient assez tordus et il fallait rester vraiment concentré. Mais ça s’est bien passé. L’équipe a été vraiment sympa avec moi, et on fait une belle course. »

Zen Too fait aussi une bonne opération, malgré un équipage légèrement remanié pour ce week-end. « C’était une nouvelle configuration pour Zen Too, a relevé le tacticien Tanguy Cariou. Et de poursuivre, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous entraîner et avons eu un peu de mal à nous adapter, mais nous avons su prendre des risques, et ça a payé sur le classement général.

Zen est toujours sur le podium, et creuse même un peu sur Ylliam – Comptoir Immobilier. C’est donc un week-end réussi pour nous tous. »

Les régatiers ont aussi eu le plaisir de naviguer avec le célèbre skipper français Loïck Peyron, qui était à bord de Phaedo2 pour l’épreuve, en remplacement du propriétaire Lloyd Thornburg. Malgré un résultat décevant (9e au général) il a apprécié de pouvoir revenir sur ce circuit qu’il connaît bien.

Au niveau du classement du D35 Trophy, aucun changement n’est à signaler sur le podium, puisqu’Alinghi conserve bien sûr sa première place devant Zen Too et Ylliam – Comptoir Immobilier. Derrière, les écarts sont toujours très serrés, puisque seulement deux points séparent le 4ème du 7ème . Les équipages vont tout tenter durant les deux dernières rencontres de la saison, pour tenter de se démarquer.

Tous se retrouvent déjà vendredi prochain à Crans-Près-Céligny pour le Grand Prix Alinghi qui promet de belles bagarres

Open du Yacht-Club de Genève, deux courses disputée dans une belle bise.

Les neuf catamarans du D35 Trophy 2017 sont partis sur l’eau en début d’après midi pour disputer plusieurs régates d’entraînement. La reprise s’est déroulée dans des conditions plutôt calmes, puisque les airs ont soufflé entre 6 et 8 noeuds pour cette première reprise de contact après l’été.

À 16h, une barre foncée est descendu de Versoix, offrant aux concurrents une belle Bise d’une douzaine de noeuds pour les deux courses prévue en fin de journée. Les voiliers sont passé au foc, avant de prendre le premier départ, selon le timing prévu. Le comité a enchaîné des deux régates qui se sont déroulées sans encombres.

Ylliam – Comptoir Immobilier a remporté la première manche, devant Alinghi et Racing Django. Le voilier d’Ernesto Bertarelli s’est par contre imposé sur la deuxième manche, devant Okalys et Racing Django.

Au classement général, Alinghi compte 3 points, devant Racing Django qui en affiche 7, les trois suivants, Ylliam – Comptoir Immobilier, Swisscom et Mobimo sont à égalité avec 9 points.

Demain, un régime de bise devrait permettre de disputer six régates, comme prévu.  Rendez-vous est pris à à 11h30 pour un premier départ possible.

REPRISE DU D35 TROPHY LE 1er SEPTEMBRE

La deuxième partie du D35 Trophy 2017 débutera le premier septembre avec l’Open du Yacht-Club de Genève. Il reste trois rencontres pour départager les neuf catamarans inscrits au championnat.

L’Open du Yacht-Club de Genève, dont les premières courses se disputeront vendredi premier septembre en fin de journée au large de la Tour Carrée, marquera la reprise des compétitions 2017 pour les D35.

Après la longue pause estivale qui a suivi le Bol d’Or Mirabaud, les neuf équipages s’apprêtent à reprendre du service durant tout le mois de septembre.

Si Alinghi, qui caracole en tête avec seulement 4 points semble intouchable. Il n’en va pas de même pour les autres concurrents, qui promettent de disputer chèrement leur place au classement général. Zen Too, confortablement assis à la deuxième place compte 11 points. Il est talonné par Ylliam Comptoir Immobilier qui en affiche 13. Le voilier de Bertrand Demole qui signe une remarquable progression en regard du classement de l’an dernier, comme son proche rival d’ailleurs, ne compte pas en rester là, et fera tout pour gagner un rang si l’opportunité se présente. Le podium promet donc de belles bagarres. 

Le championnat est encore plus serré sur la suite du classement, puisque seulement cinq points séparent le quatrième du septième. Swisscom (17 pts), Mobimo  (18 pts), Racing Django (19 pts) et Okalys (21 pts) évoluent en effet dans un mouchoir de poche. Le podium reste par ailleurs à portée d’étrave pour ce groupe de concurrents. 

Realteam, qui affiche 26 points n’a pas non plus dit son dernier mot. L’équipage d’Esteban Garcia qui a navigué cet été en GC 32 revient avec la ferme intention de récupérer de précieux points et gagner des places. Phaedo 2 (35 pts), qui n’a jamais caché envisager cette saison comme une prise de contact avec la série, tentera quant à lui de se démarquer sur quelques manches, et progresser au maximum durant ces week-ends de septembre. 

Le leader du classement, qui peut difficilement être inquiété, a passé un été chargé en Extreme Sailing Serie, et devrait revenir parfaitement entraîné pour la suite. « Il est vrai que nous avons attaqué très fort, commente Ernesto Bertarelli, qui a hâte d’en découdre. Et de poursuivre: Pour le moment, nous biffons une deuxième place à la Genève-Rolle-Genève, puisque nous avons remporté les quatre autres épreuves

de la saison,y compris le Bol d’Or, pour la septième fois. Nous restons toutefois prudents pour la suite. La concurrence est bien présente, et personne ne va nous faire de cadeaux. À titre personnel, je me réjouis tout particulièrement du Grand Prix Alinghi qui se disputera du 8 au 10 septembre à Crans-près-Céligny. Car même si la compétition est rude sur l’eau, le D35 Trophy a la particularité d’offrir d’authentiques moments de convivialité lorsque les équipages sont de retour à terre. » 

Pour ce qui est de l’Open du Yacht-Club de Genève, le programme prévoit trois jours de régates si les conditions le permettent. Des courses d’entraînement seront disputée entre 14 et 16h le vendredi 1er septembre. Le comité pourra ensuite lancer deux courses officielles dès 16h. Samedi, le premier signal d’attention pourra être lancé à 11h30, pour un maximum de six manches. Dimanche, la journée débutera également à 11h30, avec également six courses et un dernier départ possible à 16h. La distribution des prix est quant à elle prévue à17h.

ALINGHI REMPORTE LE BOL D’OR MIRABAUD

Mené pour l’occasion par Arnaud Psarofaghis, Alinghi a remporté le Bol d’Or Mirabaud au scratch, une minute trente devant Spindrift, deuxième M1, et onze minutes devant Zen Too, deuxième D35. Okalys complète le podium

Les conditions exceptionnelles annoncées pour cette 79e édition du Bol d’Or Mirabaud n’ont pas fait défaut, et la Bise a soufflé presque du début à la fin de cette régate exceptionnelle.

Avec plus de soixante-cinq multicoques sur la ligne qui leur était réservée, le départ n’a pas été une sinécure pour les neuf D35 présents pour la 79ème édition de la plus grande régate en eau fermée du monde. Avec une quinzaine de noeuds de vent au moment du coup de canon, les voiliers ont rapidement pris la direction de Versoix, pour passer la première marque obligatoire du parcours, et avant de tirer des bords dans le petit lac pour rejoindre Yvoire.

Si le meilleur départ a été pris par Swisscom, Alinghi a rapidement pris les commandes du jeu, talonné par Realteam et Zen Too. Ladycat, qui ne court pas en catégorie D35 mais M1, a également trusté les avant-postes. Les concurrents ont cherché le meilleur moment pour virer de bord et gagner le Grand Lac, moment stratégique pour aborder la deuxième partie de la course.

La bise, censée tenir sur tout le lac, s’est essoufflée à la hauteur de St-Prex, et le passage a imposé aux tacticiens une bonne dose de créativité, pour franchir cette transition inattendue sans perdre trop de terrain. Ladycat et Alinghi ont profité de l’occasion pour laisser derrière eux les autres bateaux, et s’expliquer entre eux.

Le reste de la régate a consisté en un duel acharné entre les deux leaders. Finalement, Alinghi a terminé premier avec une avance d’une minute trente sur son poursuivant direct, et après 5h11 de course, soit dix petites minutes de plus que le record de l’épreuve. Zen Too, qui fait aussi une très belle course, fini deuxième D35, après 5h22. Okalys, qui signe une des plus belles remontées lors de l’aller vers le Bouveret. complète le podium après 5h23 de course. À noter encore que si les écarts étaient relativement significatifs entre les D35 à l’arrivée, Swisscom et Ylliam Comptoir Immobilier ont gratifié le publique d’un magnifique duel sur la ligne d’arrivée.

Ravi de sa performance, Arnaud Psarofaghis, a relevé la qualité de son équipage et voit cette victoire jouée au retour du Bouveret: « Pour moi, la régate s’est décidée à l’entrée du petit lac. Nous avons fait un choix stratégique différent de celui de Spindrift, un choix qui s’est avéré payant. »

Nils Frei attribue pour sa part ce succès à la réactivité de l’équipage après le passage de la barge: « Nous sommes passés deuxièmes, mais avons été les premiers à engager un virement de bord, pour retourner côte Suisse et chercher la Bise, ça nous a donné l’avantage. C’est tellement rare d’avoir des airs posés sur tout le lac, ça nous permet de faire un des meilleurs temps de l’épreuve. C’était un vrai match avec Spindrift, ça s’est joué à peu de chose. »

Pour Pierre-Yves Jorand, directeur de l’équipe, cette victoire était attendue depuis 2011. « Nous n’étions pas loin l’an dernier, nous avons fait deux fois deuxième, ça commençait à bien faire. Nous sommes ravi de remporter pour la deuxième fois en D35 ce Bol d’Or. »

Ernesto Bertarelli qui suit l’America’s Cup aux Bermudes, n’a pas manqué de saluer cette performance depuis le milieu de l’atlantique. « Je félicite mon équipe pour cette belle victoire. Ils ont profité d’une magnifique journée de bise, particulièrement soutenue. Je félicite évidemment aussi Ladycat qui s’est avéré un compétiteur exceptionnel sur cette course. Notre concurrence nous force à progresser chaque année, pour améliorer nos performances. C’est excellent pour le sport. »

Cette victoire du Bol d’Or Mirabaud conforte la domination d’Alinghi sur le championnat des D35. Le voilier d’Ernesto Bertarelli se retrouve avec quatre points, alors que Zen Too, deuxième, en compte onze. Ylliam Comptoir Immobilier, qui fini sixième ce jour, complète le podium avec treize points.

Les D35 vont maintenant prendre leur pause estivale, avant de reprendre le championnat le premier septembre pour l’Open du Yacht-Club de Genève.Les équipages qui ont rencontré des difficultés en début de saison vont profiter de cette période pour acquérir plus d’expérience, et tenter de revenir dans les points pour la suite.

DEUX RENCONTRES POUR TROIS JOURS DE RÉGATES

Les D35 ont disputé ce week-end le Grand Prix Realstone de Versoix et la Genève Rolle Genève. Alinghi confirme sa position de leader au terme de ces deux rencontres.

Deux étapes du D35 Trophy ont pu être disputées ce week-end. Le Grand prix Realstone de Versoix vendredi et dimanche, et la Genève-Rolle-Genève samedi.

Pour le Grand prix Realstone, les équipages ont d’abord trouvé un lac lisse comme un miroir en arrivant vendredi matin, et des conditions peu engageantes pour la suite de la journée. Pourtant, en début d’après midi, les nuages se sont dissipés pour laisser la place à un ciel bleu, et un petit flux d’ouest d’une dizaine de nœuds.
Après une longue attente à terre, le comité de course a donc envoyé la flotte sur l’eau, et posé un parcours d’un mille au large de Genthod.
Impatients d’en découdre, les concurrents ont été sifflés pour un rappel général après le premier départ. Le second a été le bon, et la première régate a pu être disputée aux alentours de 15h30. Okalys a subi une avarie de tangon qui a contraint l’équipage à rentrer au port pour réparer. Le bateau de Nicolas Grange a toutefois pu rejoindre le plan d’eau pour la course 5 et 6.
Les manches se sont ensuite enchaînées durant la deuxième partie de l’après-midi, avec quelques rappels individuels, à chaque fois réparés par les concurrents concernés. Alinghi, qui a mordu le départ de la course 3 a réalisé un remarquable come-back, pour terminer sur le podium, alors qu’il passait sous le vent en queue de peloton.
Au final, Ylliam – Comptoir Immobilier réalise la plus belle journée, et prend momentanément la tête du classement avec trois points d’avance sur son poursuivant Swisscom, qui devance lui-même Alinghi de deux points.

Dimanche, les airs ont été tout aussi capricieux, et les équipages ont rejoint le plan d’eau vers 15h, alors que le Séchard peinait à s’installer. Le comité de Course a réussi l’exploit d’envoyer deux courses avant l’heure limite. Remportées par Alinghi, elles permettent au voilier d’Ernesto Bertarelli de reprendre la tête du classement. « Le vendredi a été un peu difficile pour l’équipage, a brièvement commenté le vainqueur. Mais nous sommes vraiment contents de notre résultat de ce dimanche, qui nous permet de gagner. Les autres bateaux progressent aussi, et même si nous avons une belle avance, nous devons toujours rester attentifs, car ils restent dangereux. Ylliam – Comptoir Immobilier, Swisscom et Zen Too sont des concurrents très sérieux. »
Malgré un résultat un peu décevant, Esteban Garcia, barreur de Realteam était ravi de l’événement, dont il est également partenaire. « C’était un magnifique week-end, a-t-il confié. Ce n’était pas évident, et nous n’imaginions pas disputer autant de courses sur ces deux jours. Le comité a fait un travail remarquable, c’est un bel effort. Être partenaire de ce Grand Prix est devenu une tradition pour Realstone, et nous sommes vraiment heureux d’accueillir la flotte des D35 dans notre port d’attache. Nous allons organiser une épreuve de ski cet hiver, avec tous les équipages, pour faire un classement ski-voile Realstone. »

Du côté de la Genève-Rolle-Genève, les concurrents ont vécu un samedi très difficile, sous un soleil de plomb et relativement peu de vent. Avec un départ à 13h, les voiliers ont pu profiter d’une petite brise thermique d’une dizaine de nœuds avant d’affronter une longue zone sans vent entre Yvoire et Rolle. Alinghi et Mobimo ont été les premiers à passer la bouée de la mi-parcours,

suivi de Realteam, Swisscom, Racing Django et Ylliam – Comptoir Immobilier. Au moment de reprendre le cap vers Genève, le lac ressemblait à un miroir, forçant les équipages à exploiter chaque souffle et petite risée. Les premiers ont retrouvé un peu de vent à l’entrée du petit lac, et Alinghi et Swisscom se sont livrés une magnifique bagarre jusqu’à la ligne. Au final, le voilier Swisscom de Julien Monnier a remporté la Genève Rolle Genève avec une seconde d’avance, et après 5h40 d’une régate compliquée. Christian Wahl complète le podium, deux petites minutes derrière les leaders. « C’était une bagarre magnifique, a raconté Julien Monnier, ravi de sa course. Et de poursuivre: Je retiendrai le retour dans le petit lac, et bien sûr l’arrivée. Nous avons mis une belle pression à Alinghi. Le passage le plus délicat était entre Rolle et Yvoire. C’était certainement le moment charnière de la course. Ensuite, nous n’avons rien lâché pour tenter de reprendre Alinghi. Quand on est derrière, on fait le jeu, et celui-de devant tente de le maîtriser. On a eu la faveur d’une petite risée qui nous a permis de revenir, et d’engager un jeu tactique entre les deux dernières bouées, pour finalement l’emporter à moins d’un mètre. Nous sommes vraiment contents. »

Classement de la Genève-Rolle-Genève

Classement du Grand Prix Realstone

Classement du D35 Trophy après quatre manches