Communiqués de presse

Alinghi réalise un superbe doublé, en remportant à la suite la Genève-Rolle-Genève et le Grand Prix de Versoix. Le voilier d’Ernesto Bertarelli conforte avec ces victoires sa domination du classement du D35 Trophy, devant Zen Too et Ylliam – Comptoir Immobilier 

L’équipage d’Ernesto Bertarelli vient de réaliser un remarquable doublé durant le week-end. Alinghi s’octroie en effet une magnifique victoire sur la Genève-Rolle-Genève devant Zen Too et Realteam et il s’offre en plus – sans remporter une seule course – le classement général du Grand Prix de Versoix devant Racing Django et Swisscom.  

Aucune régate n’a pu être lancée vendredi pour la première journée du Grand Prix de Versoix, faute de vent.

Les D35 se sont donc retrouvés samedi à 13h dans un petit Séchard bien établi pour la Genève-Rolle-Genève. Disputée selon un schéma assez classique, l’épreuve s’est déroulée avec du séchard dans le petit lac, et de la pétole pour la traversée vers Rolle ainsi qu’au retour. Un flux du Jura a finalement permis aux concurrents de regagner Genève à une vitesse acceptable lors du retour.

Le vainqueur boucle la boucle en 6 heures et 6 minutes. Zen Too, termine quant à lui deuxième en 6h37 malgré un incident à la Belotte.

Le bateau de Guy de Picciotto a en effet touché une dérive en s’approchant trop de la côte, ce qui l’a pénalisé de plusieurs minutes. Aucun dégât majeur n’a toutefois été constaté et le voilier a pu poursuivre la régate sans encombre. Swisscom, qui est passé en tête à mi-course, et espérait rejouer le scénario de 2017, arrive finalement à Genève après 7 heures et 7 minutes, et doit se contenter de la 9e place des D35, encalminé au mauvais endroit à l’entrée du petit lac, alors que le reste de la flotte lui passait devant. « Nous avions bien joué après la bouée de Rolle, et étions bien placés. Raconte Julien Monnier, skipper du voilier. Nous nous sommes retrouvés côte française à l’entrée du petit lac, à la même hauteur que deux concurrents, un peu plus centrés que nous latéralement. Alinghi s’est alors échappé, et tous ceux qui étaient à notre droite, même derrière, ont ensuite décollé, alors que nous sommes restés scotchés. »

Avec son coup de maître, Alinghi n’a plus été inquiété après le passage de Nernier. « Nous avons su accrocher la transition avant les autres, sans vraiment réaliser que c’était un passage à niveau. » a commenté Ernesto Bertarelli après l’épreuve.

Realteam qui a réussi à bien se placer complète le podium des D35 de cette 54e édition de la Genève-Rolle-Genève. À noter la belle place de Phaedo 2 qui fini quatrième, un classement remarquable pour une équipe peu habituée au Léman.

Dimanche, grâce à la perspicacité et la compétence de Benoît Deutsch, directeur du comité de course, quatre régates ont pu être disputées dans des airs oscillants entre 4 et 6 nœuds. Le jeu a une nouvelle fois été très distribué. Zen Too, Swisscom, Racing Django et Ylliam – Comptoir Immobilier ont remporté tour à tour les régates. Alinghi, qui fait trois fois deuxième et une fois quatrième gagne au final sur sa régularité mais un seul point le sépare de Racing Django, deuxième. Swisscom monte sur la troisième marche du podium, une place qui constitue une petite revanche pour l’équipe très déçue de sa Genève-Rolle-Genève.

Au classement général, Alinghi qui vise cette année le Grand Chelem est en bonne voie pour atteindre son objectif, et ne compte que quatre points. Zen Too, deuxième accuse pour sa part 16 points, alors qu’Ylliam – Comptoir Immobilier en affiche 18.

Samedi, les D35 vont participer à l’épreuve reine du Championnat, le Bol d’Or Mirabaud, qui bouclera la première partie de la saison. Rendez-vous est donc pris à 10h samedi prochain le 9 juin pour la grande fête du Léman, cinquième étape du D35 Trophy 2018.