Communiqués de presse

Mobimo a remporté le Bol d’Or Mirabaud après plus de quatorze heures de régates. Il devance Okalys Youth Project et Ylliam – Comptoir Immobilier.

Le voilier de Christian Wahl s’est imposé sur ce 80e Bol d’Or. Après un finish d’un rare suspens, il l’emporte à la faveur d’une dernière risée qui lui permet de passer la ligne devant ses poursuivants directs, Okalys Youth Project, Ylliam – Comptoir Immobilier, et Alinghi.

Les éditions se suivent mais ne se ressemblent pas, et ce Bol d’Or Mirabaud a eu comme particularité de compter de nombreux changements de leaders. Avec un départ donné sur un lac lisse comme un miroir, Mobimo s’est d’abord illustré en s’élançant bâbord à la bouée. Un coup audacieux qui s’est avéré assez payant lors des premières minutes de course. Le Séchard qui a mis un petit quart d’heure pour se poser a ensuite nettement favorisé les voiliers situés à la côte Suisse qui ont glissé vers la sortie du petit-lac. 

Swisscom, Realteam, Zen Too sont notamment passés tour à tour en tête, dans un jeu très serré. À l’entrée du grand-lac, les cartes ont été redistribuées. Phaedo2 s’est profilé, puis Alinghi, puis Zen Too sont passés à un moment en tête de course.La montée vers le Bouveret a été particulièrement laborieuse et c’est seulement à 16h56 que le premier à mi-course, Phaedo2 s’est

présenté devant la barge, pour reprendre la direction de Genève. Le voilier de Lloyd Thornburg reste talonné par Zen Too et Alinghi, respectivement deuxième et troisième au Bouveret. 

La sortie du Chablais a été particulièrement complexe, et les tacticiens ont dû faire preuve de pas mal de créativité pour s’extirper du haut-lac. Le vent, toujours faible, est cependant revenu en début de soirée, et a permis à la flotte de traverser le grand-lac avec une belle distribution des places. Les premiers ont regagné l’entrée du petit-lac à la tombée de la nuit. Le trio composé d’Ylliam – Comptoir Immobilier, Alinghi et Okalys Youth Project s’est présenté en tête à la hauteur de Nyon. Le voilier de Bertrand Demole, a mené toute la descente jusqu’au Vengeron, en contrôlant ses concurrents directs. Sa victoire semblait pratiquement acquise en entrant dans la rade. Mais  c’était sans compter sur une ultime transition à un kilomètre de la ligne d’arrivée.

Arrêté rive droite, ses poursuivants en ont profité pour se glisser rive gauche. La tête de flotte a alors joué au jeu du « à toi, à moi » durant la dernière demi-heure de régate. Au final, quatre voiliers – Mobimo, Okalys Youth Project, Ylliam – Comptoir Immobilier et Alinghi se sont retrouvés ensemble sur la zone d’arrivée.

À la faveur d’une ultime risée, Mobimo a pris l’avantage, et a franchi la ligne convoitée en vainqueur. Okalys Youth Project et Ylliam – Comptoir Immobilier terminent respectivement deuxième et troisième, Alinghi est quatrième.

Ravi de ce dénouement, le skipper de Mobimo n’a pas caché sa joie de retour à la SNG. « J’ai gagné mon premier Bol d’Or il y a 22 ans, a déclaré Christian Wahl. Et de poursuivre: C’est ma septième victoire, et c’est le jour de mon anniversaire. C’est un superbe cadeau. » Le skipper de Mobimo rejoint avec cette première place le cercle très fermé des détenteurs de sept victoires, au côté de Philippe Stern, Philippe Durr et Pierre-Yves Jorand.

Du côté du classement général du D35 Trophy, Mobimo fait aussi une belle opération puisqu’il se retrouve sur le podium. S’agissant de la cinquième étape du championnat, la plus mauvaise manche est désormais biffée pour chacun des concurrents. Les D35 prennent maintenant leur pause estivale et vont se retrouver le 31 août pour l’Open du Yacht-Club de Genève, la sixième étape du championnat.