Communiqués de presse

L’équipage d’Ernesto Bertarelli s’est imposé à Versoix avec une confortable avance sur ses poursuivants. Zen Too signe une belle deuxième place alors qu’Ylliam Comptoir-Immobilier monte sur la troisième marche du podium.

L’Open de Versoix, qui s’est disputé entre vendredi et dimanche, a été dominé par Alinghi, qui s’impose avec seize points d’écarts et quatre victoires de manches. Zen Too réalise une belle opération et profite de la disqualification de Mobimo sur la course 9, pour prendre la deuxième place. Il est talonné par Ylliam Comptoir-Immobilier de Bertrand Demole qui monte sur la troisième marche du podium.

Neuf courses ont pu être disputées durant ces trois jours de régates. L’épreuve n’a pas été simple à mener pour le comité de course qui s’est démené pour offrir des manches de qualité à la flotte. Benoit Deutsch et son équipe ont su jouer durant trois jours avec des conditions de vent variable en force et en direction. Les parcours ont plusieurs fois dû être réorientés, et deux manches ont dû être annulées après le départ, pour cause de vent mollissant. La Bise espérée dimanche, s’est montrée beaucoup plus timide que prévu, et la chaleur a favorisé une brise thermique venue contredire le flux de synoptique, pour finalement faire tomber le vent sur le plan d’eau.

Le week-end a aussi été marqué par beaucoup d’action sur l’eau, et les juges Gérard Bosse et Marc Bouët ont été très sollicités. Pas moins d’une dizaine de pénalités ont été infligées durant le week-end. Mobimo, qui écope d’une disqualification sur un refus de tribord passe de la deuxième à la quatrième place après une réclamation. « Ce qu’il faut retenir, c’est que nous avons bien navigué. A expliqué Christian Wahl, forcément un peu déçu par son déclassement. Il y a eu beaucoup de moments chauds, c’est très serré. Mais nous prenons des bons départs, nous naviguons juste, et allons vite. C’est dommage de terminer sur une disqualification. Mais ce qui compte, c’est de voir que nous pouvons être aux avants postes. »

Du côté du vainqueur, le skipper d’Alinghi est content de sa performance: « Ce n’était pas un week-end simple. A relevé Ernesto Bertarelli. Et de poursuivre : C’était difficile pour tout le monde. Nous avons une belle avance, mais ça se joue à peu de chose. C’est celui qui fait le moins d’erreurs qui l’emporte. Il y a beaucoup de changements à chaque manche. Ces bateaux sont des petites F1, ils doivent constamment être réglés, tout se joue sur des détails. »

Zen Too, qui est propulsé à la deuxième place relève également la difficulté des conditions: « C’était un Grand prix très lacustre, avec beaucoup d’incertitudes,

a commenté Fred Le Peutrec. Le jeu est toujours redistribué, il y a beaucoup de contacts. Chaque longueur est difficile à prendre. Le classement bascule en notre faveur avec un protêt, mais ça aurait pu être le contraire. D’une manière générale, nous marchons mieux que l’an dernier, grâce à une cure de jouvence offerte au bateau cet hiver. L’ensemble des petits détails que nous avons corrigé nous donne de l’aisance et nous permet d’être dans le jeu. »

Troisième à un point, Ylliam Comptoir-Immobilier réalise une très belle régate avec deux victoires sur le week-end. « C’était assez difficile, a expliqué Bertrand Demole. Nous n’avons pas très bien commencé avec une sixième place vendredi. Mais nous nous sommes ensuite bien battus. Nous avons cherché chaque point. Ce résultat est de bon augure pour la suite, après notre quatrième place au premier Grand prix. »

La prochaine épreuve, le Grand prix Realstone, se disputera les 9 et 11 juin, alors que la Genève-Rolle-Genève, qui compte également pour le championnat aura lieu le 10 juin. Phaedo2, le neuvième concurrent, sera présent pour ces régates. Son arrivée est très attendue par tous les équipages qui se réjouissent d’accueillir ce nouveau venu.