Communiqués de presse

Le Grand prix Realstone de Versoix vient de se terminer sur la victoire de Ladycat powered by Spindrift racing. Le voilier barré par Xavier Revil termine devant Realteam et Racing Django après quatre courses disputées dans du petit temps.

Au vu de la prévision météo du week-end, et des conditions qui se sont présentée sur l’eau. Réussir à lancer quatre régates entre vendredi et dimanche a presque relevé de l’exploit pour le comité de course du CNV, dirigé par Benoît Deutsch.

Vendredi, les équipages se sont normalement retrouvé à 10h du matin pour le traditionnel briefing météo, durant lequel un retard a tout de suite été annoncé. A 11h30, heure du premier départ possible, le pavillon Aperçu a été hissé au dessus du club, indiquant aux concurrents de rester à terre.  Après plusieurs heures d’attente, une barre foncée s’est doucement posée sur le petit lac, autorisant quelques espoirs quand à la suite de la journée. La flotte a enfin pu être envoyée sur l’eau autour de 15h, et une procédure de départ a pu été lancée peu avant 16h, dans cinq noeuds de vent. Profitant de la situation acceptable, les organisateurs ont poursuivi sur leur lancée, en enchaînant avec une seconde manche, malgré des airs faiblissants. La flotte a tout juste pu boucler le parcours avant que le lac ne ressemble à nouveau à un miroir. Ladycat powered by Spindrift racing a terminé cette première journée sur un sans faute, et s’est imposé sur les deux manches. Realteam et Racing Django ont quant à eux terminé successivement deuxième sur les deux courses. 

Samedi, les D35 ont participé à la Genève-Rolle-Genève. Et Ladycat spowered by Spindrift racing s’est imposé au terme des quatre heures d’une course folle, qui s’est terminée en moins d’une minute pour toute la flotte.

Les dix concurrents du D35 Trophy 2016 se sont donc retrouvés dimanche en milieu de matinée pour conclure ce Grand prix Realstone. Un scénario relativement proche de celui de vendredi s’est dessiné, et il a fallu attendre 14h30 pour lancer une première régate dans environ huit noeuds de vent. Le comité a été contraint de monter jusqu’à Founex pour trouver des airs suffisamment posés pour lancer une régate. Alinghi a remporté la première course, alors que Swisscom s’est imposé sur la deuxième avec une belle avance devant Zen Too et Racing Django.

Au final, c’est encore Ladycat powered by Spindrift racing qui remporte le Grand prix, devant Realteam et Racing Django. Un classement qui laisse la place à des équipages en progression, et qui rappel l’intérêt de la monotypie.

Pour Esteban Garcia, barreur de Realteam, cette deuxième place représente une belle récompense: “ Notre projet de progression est inscrit sur trois saison” a-t-il commenté, avant de poursuivre. “Mais c’est satisfaisant de voir qu’on peut réussir une performance déjà maintenant. Nous nous sommes beaucoup entrainé, avons travaillé nos départs ainsi que les empannages et les virements de bords. C’est surtout le plaisir de naviguer ensemble avec un bon esprit d’équipe qui nous permet de progresser.” 

Ian Eckert, barreur de Racing Django, n’a bien sûr pas caché sa satisfaction de monter sur le podium. “C’est la troisième saison que nous faisons ensemble. La première était une prise en main, la seconde nous avons capitalisé notre apprentissage, et maintenant nous parvenons à réussir quelques belles manches, avec régularité. Nous avons pu contrôler notre vitesse, réussi des belles manoeuvres, et le résultat est là. Nous devons encore améliorer notre communication à bord, notamment par rapport à des questions de langues. Mais la situation s’améliore tous les jours.”

Xavier Revil, grand vainqueur du week-end relève une nouvelle fois la qualité de son équipe, et a salué la compétence du comité de course: “Je crois qu’ils ont réussi a exploiter tous le vent disponible, et c’était vraiment remarquable de pouvoir lancer quatre manches. Au niveau de la course, nous avons très bien commencé, eu une excellente cohésion d’équipe nous a permis de nous démarquer.”

Ladycat powered by Spindrift racing conforte avec ces deux victoires son avance au classement du championnat, devant TeamTilt et Alinghi. La semaine prochaine, la flotte participera au Bol d’Or Mirabaud, épreuve d’endurance phare de la saison. Toute la flotte attends avec impatience d’en découdre entre Genève et le Bouveret.